Non aménagé et pratiquement inexploré, le Hitoy Cerere est réservé aux randonneurs les plus aventureux et les plus en forme. Cette réserve biologique est l’un des territoires les plus isolés de la partie orientale du pays. Il y a plusieurs portions inexplorées le long des montagnes supérieures de Talamanca. Un poste de garde forestier se trouve à l’entrée, mais il n’y a pas d’autres installations.

La réserve possède une forêt tropicale humide et une forêt pluviale de montagne. Le simple fait de se rendre dans la réserve de Hitoy-Cerere peut constituer une aventure agréable d’une journée entière, en raison du terrain accidenté et du relief irrégulier combinés aux fortes précipitations.

Visite de la réserve biologique de Hitoy Cerere – À quoi s’attendre ?

Notre point de rencontre est à 09h00 à la station-service Penshurst, située entre Cahuita et Puerto Limon.

Une fois arrivés à Penshurst, nous entamons un voyage d’une heure qui nous mène à travers de vastes plantations de bananes, de charmants villages, des collines ondulantes et des routes non goudronnées. La réserve est voisine de certains des villages indigènes les plus isolés du pays, notamment Talamanca, Bribri et Telire.

À l’arrivée, notre première destination est la station des gardes forestiers de la réserve biologique de Hitoy-Cerere, où vous pourrez acheter des collations. Ensuite, nous explorons les sentiers en traversant deux zones de vie distinctes et une zone de transition entre elles : la forêt tropicale très humide et la forêt pluviale prémontagnarde. En chemin, nous nous arrêtons à l’une des cascades pour nous rafraîchir et profiter d’un peu de temps libre. Ici, nous nous régalons de fruits frais et d’en-cas pour nous ressourcer.

Poursuivant notre voyage, nous nous aventurons dans la forêt tropicale prémontagnarde. En raison des précipitations abondantes dans la région, le terrain est sillonné par de nombreuses rivières rocheuses aux courants rapides et aux chutes d’eau imposantes, dont certaines atteignent des hauteurs impressionnantes. Le nom « Hitoy-Cerere » trouve son origine dans deux mots indigènes Bribri : « Hitoy », qui symbolise la « couverture » verte enveloppant tout ce qui se trouve dans le parc, et « Cerere », qui désigne les eaux claires.

Comme nous l’expliquons ci-dessous, nous aurons l’occasion de rencontrer une faune et une flore abondantes et diversifiées.

Pour conclure notre excursion, il ne nous reste plus qu’à prendre un bain rafraîchissant ou à nous attarder en attendant le transport de retour qui nous ramènera à la civilisation. La randonnée elle-même dure environ 4 heures et convient bien aux randonneurs en bonne condition physique.

Durée de l’accord

Environ 6 heures : 6 heures.

Ce qu’il faut apporter

Chaussures fermées, crème solaire, eau potable, maillot de bain pour la rivière et les cascades, serviette, spray anti-moustiques, et éventuellement, imperméable ou manches longues. Il est parfois difficile d’établir des prévisions météorologiques valables. Les fruits frais sont inclus. Comme il n’y a pas beaucoup d’installations, apportez une collation avec vous [there is also a Ranger Station – though no restaurants]. La randonnée est fantastique mais peut être raide, et vous devez avoir de l’énergie.

Nos guides touristiques

Nos guides sont des professionnels locaux et expérimentés. Ils nourrissent une passion sincère et profonde pour la nature et la vie sauvage, respectent profondément la culture costaricienne, sont parfaitement préparés et sont agréés par l’ICT (Institut costaricien du tourisme).

Tarification

Pour les prix, voir la page produit de la boutique et l’onglet « Informations complémentaires » ; taille minimale du groupe [adults] = quatre personnes.

Ce qui est inclus

Le prix comprend des fruits frais, un guide expérimenté et le droit d’entrée de la réserve biologique Hitoy Cerere.

Ce qui est exclu

L’excursion est basée sur le transport personnel [upon request transport can be arranged].

Point de rencontre et direction du transport

Le point de rendez-vous désigné est la station-service Penshurt, située à une courte distance de Cahuita, le long de la route vers Puerto Limon. Il faut environ une heure de voiture pour atteindre la réserve biologique de Hitoy Cerere depuis le village de Penshurt.

Veuillez noter que le transport n’est pas fourni dans le cadre du voyage organisé, mais que les droits d’entrée dans la réserve sont inclus. Si nécessaire, nous pouvons organiser le transport et offrir la possibilité d’une prise en charge à l’hôtel « sur demande ».

À propos de la réserve biologique Hitoy Cerere – Province de Limón

La réserve biologique de Hitoy Cerere, au Costa Rica, a été créée en 1978 et sert de refuge à plus de 40 espèces, y compris celles classées comme menacées. Nichée dans les collines de la chaîne montagneuse de Talamanca, dans la région de la Brunca caraïbe, cette région remarquable se trouve dans la province de Limón. Elle est située entre les rivières Estrella et Telire, qui font partie de la chaîne de montagnes Talamanca, et porte bien son nom en raison des rivières Hitoy et Cerere, qui traversent la réserve.

Cette réserve protège une forêt tropicale isolée et largement inexplorée. Il fait partie de la zone de conservation de La Amistad Caribbean et a été reconnu comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993. Le paysage de la réserve est caractérisé par son caractère accidenté, dû à sa situation montagneuse, et est également façonné par des pluies fréquentes et abondantes, qui créent un réseau complexe de cours d’eau. En outre, la réserve abrite plusieurs torrents d’eau, qui forment des formations rocheuses et des cascades impressionnantes.

Malgré ces caractéristiques uniques qui créent un contraste saisissant, la réserve biologique de Hitoy-Cerere reste relativement peu étudiée et peu visitée, principalement en raison de son accessibilité difficile. Une fois que vous aurez atteint la réserve, vous pourrez explorer ses forêts tropicales luxuriantes et profiter de l’occasion pour observer les orchidées qui poussent près des arbres imposants.

Cette réserve reste relativement méconnue, principalement en raison de son extrême inaccessibilité, ce qui limite les visites. Il s’agit indéniablement de l’un des endroits les plus humides du Costa Rica. Le mot « Hitoy » se traduit par « laine » dans la langue indienne Bribri, en référence aux mousses qui recouvrent les pierres, et le mot « Lamartine » fait référence aux « eaux limpides ». La réserve se distingue notamment par une faune riche et un peu moins insaisissable que dans les parcs plus fréquemment visités. Il faut cependant faire preuve de patience, car les spécimens les plus extraordinaires se trouvent généralement dans la partie supérieure de la forêt et peuvent être difficiles à observer.

La réserve biologique de Hitoy Cerere comprend deux zones de vie distinctes avec une zone de transition entre elles : la forêt tropicale très humide et la forêt pluviale prémontagnarde. La région connaît d’importantes précipitations, qui se traduisent par le passage de nombreuses rivières rocheuses caractérisées par leur rapidité et la présence de cascades, dont certaines atteignent des hauteurs considérables. Le nom de la réserve provient de deux mots indigènes Bribri : Hitoy », qui fait référence à la « couverture » verte qui enveloppe le parc, et « Cerere », qui signifie « eaux claires », en référence à l’abondance de cet élément dans les environs. En raison de la formation géologique difficile de son terrain et de son climat très humide, cette réserve n’a pas fait l’objet de recherches approfondies et reste relativement peu visitée.

Dans les hauteurs de la réserve biologique de Hitoy Cerere, vous découvrirez des hauts plateaux luxuriants et verdoyants, ornés de la rosée du matin. À l’inverse, dans la forêt tropicale de plaine, les gouttes de pluie continuent de ruisseler sur le sol de la forêt même plusieurs heures après la dernière averse. Les intervalles entre les averses sont généralement brefs, car la réserve reçoit chaque année de nombreuses précipitations, ce qui renforce son statut de réserve la plus luxuriante et la plus vivante du Costa Rica. En fait, le nom « Hitoy Cerere » provient de la langue bribri et signifie « eau claire et laineuse », ce qui traduit bien l’idée que les précipitations soutenues sont une constante dans cette vaste réserve de 20 000 acres.

L’histoire et les villages indigènes

La réserve biologique Hitoy Cerere est une zone naturelle protégée située au Costa Rica, plus précisément dans la partie sud du pays, près de la frontière avec le Panama. Il fait partie du parc international de La Amistad, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO partagé entre le Costa Rica et le Panama.

Cette réserve est connue pour sa riche biodiversité, ses forêts tropicales vierges et son importance dans la conservation du patrimoine naturel de la région. Bien que la réserve soit principalement axée sur sa diversité biologique, la culture et l’histoire des tribus indigènes de la région revêtent également une grande importance.

Le peuple Bribri

Le peuple Bribri est l’un des groupes indigènes résidant dans la région de la réserve biologique Hitoy Cerere et de La Amistad. Ils possèdent un riche patrimoine culturel qui comprend des connaissances traditionnelles sur la forêt tropicale, les plantes médicinales et l’agriculture. La langue bribri est toujours parlée par la communauté, qui dispose de ses propres systèmes de gouvernance traditionnels.

Les habitants du Cabo Verde

Le peuple Cabécar est un autre groupe indigène de la région. Comme les Bribri, ils ont leur propre langue et leurs propres pratiques culturelles. Ils ont un lien profond avec la terre et ses ressources et vivent traditionnellement en harmonie avec la forêt tropicale.

Culture et traditions

Les peuples Bribri et Cabécar ont tous deux un lien culturel fort avec l’environnement naturel. Ils sont convaincus de l’importance de conserver la forêt tropicale et de préserver leur mode de vie traditionnel. Leur culture se caractérise par des musiques, des danses et des cérémonies traditionnelles, souvent liées à leurs croyances et pratiques spirituelles.

L’histoire

L’histoire des tribus indigènes de la région remonte à plusieurs siècles, bien avant l’arrivée des colonisateurs européens dans les Amériques. Ces tribus habitent depuis des générations les forêts tropicales de ce qui est aujourd’hui le Costa Rica et le Panama. Avec l’arrivée des Espagnols au XVIe siècle, les populations indigènes ont été confrontées à des défis importants, notamment le travail forcé et la propagation de maladies, qui ont eu des effets dévastateurs sur leurs communautés.

Récemment, des efforts ont été déployés pour protéger les droits et les territoires des communautés indigènes de la région, notamment par la création de zones protégées telles que la réserve biologique de Hitoy Cerere et la reconnaissance des droits fonciers des indigènes. Toutefois, ces communautés sont toujours confrontées à des problèmes liés à l’empiètement sur les terres, à la déforestation et à l’accès aux services de base.

La réserve biologique Hitoy Cerere joue un rôle crucial dans la préservation de l’environnement naturel dont dépendent ces communautés indigènes pour leur bien-être culturel et physique. Des efforts sont faits pour impliquer les communautés indigènes locales dans la gestion et la conservation de la réserve, en respectant leurs connaissances et pratiques traditionnelles.

Les visiteurs de la réserve biologique Hitoy Cerere peuvent découvrir l’héritage culturel de ces communautés indigènes, explorer les forêts tropicales luxuriantes et apprécier l’importance de la préservation de la diversité naturelle et culturelle de la région.

Faune et flore

La réserve de Hitoy-Cerere présente un paysage tropical vibrant englobant des forêts tropicales humides et des forêts pluviales de montagne. Embarquer pour un voyage dans cette réserve promet une aventure passionnante d’une journée, grâce à son terrain accidenté et irrégulier, à ses précipitations annuelles remarquables de 5 000 mm et à l’absence de saison sèche, ce qui en fait une destination stimulante qui attire surtout les naturalistes passionnés.

Pour pénétrer dans la réserve, il est recommandé de faire une randonnée le long des cours d’eau en amont, ce qui vous permettra d’apercevoir le crapaud accoucheur, un oiseau aux motifs frappants que l’on trouve couramment près des cours d’eau tropicaux.

La réserve tire son nom de ses principaux bassins fluviaux, les rivières Hitoy et Cerere, dérivé de la langue bribrí. Dans ce contexte, « hitoy » se traduit par « couvert de mousse », tandis que « cerere » signifie « eaux claires ». L’habitat comprend des forêts tropicales denses, où chaque arbre est orné d’épiphytes, de broméliacées, d’orchidées et de lianes.

La région du Costa Rica est réputée pour sa riche biodiversité, notamment pour la diversité des espèces de grands félins sauvages comme les jaguars. On y trouve également des singes à face blanche et des singes hurleurs, des tapirs, des pécaris, des lapins, des fourmiliers, des singes à face blanche, des ratons laveurs, des coatis, des écureuils, des paresseux, des pacas, des cerfs, des agoutis et des tatous. Les amateurs d’ornithologie se réjouiront également de la présence de plus de 300 espèces d’oiseaux et de plus de 70 espèces d’amphibiens et de reptiles.

Les grenouilles et les crapauds de la réserve, y compris les grenouilles empoisonnées, les grenouilles rouges empoisonnées et de nombreuses autres espèces, exercent un attrait particulier. Les créatures les plus remarquables sont les cherepos, les gallegos, les chirbalas et les serpents. Les invertébrés qui habitent cette zone sont les fourmis légionnaires, les grandes libellules, les papillons rouges, les abeilles de couleur métallique et les coléoptères. Attendez-vous à des conditions de randonnée difficiles, car les sentiers ne sont pas bien entretenus et les montées peuvent être exigeantes.

Sur le chemin de la réserve, vous rencontrerez une végétation et des arbres ornés de nids coloniaux de Montezuma et d’Oropendolas, des membres éminents de la famille des orioles dont la queue est d’un jaune éclatant. Ces nids sont facilement reconnaissables grâce aux dizaines de poches suspendues que ces oiseaux ont habilement tissées. En outre, vous rencontrerez des arbres forestiers majestueux tels que javillos, espavels, aguacatillos, ojoches et guayabones, qui contribuent à la vitalité de la canopée. Plus de 380 espèces végétales ont été identifiées dans la réserve et ce nombre ne cesse d’augmenter.

Dans la forêt, vous aurez peut-être l’occasion d’observer des espèces remarquables comme le coucou écureuil, des toucans et des perroquets. Cette réserve est notamment l’un des derniers bastions de l’aigle harpie, une espèce en danger critique d’extinction.

Réserve biologique de Hitoy Cerere | Diamant inexploré dans la nature

Réserve biologique Hitoy Cerere Rivière
Réserve biologique de Hitoy Cerere Singe capucin
Hitoy Cerere Grenouilles biologiques
Carte de l'itinéraire biologique de Hitoy Cerere

Prenez votre appareil photo – Créez votre propre mémoire vidéo

La vidéo est réalisée par Mauricio Calderón lors d’une étonnante randonnée dans la réserve biologique de Hitoy Cerere. Bien que le parc soit encore peu connu, il vaut absolument la peine pour les personnes en bonne santé de profiter de la faune, de la flore et de la flore.

Tourguide Costa Rica
error: